Faire-part de décès

Faire-part de décès

Le Foyer de vie de Vertcoeur vous fait part, avec une infinie tristesse, du décès de Mlle Lucette Genestre le 29 avril 2018.

Elle a été rappelée à Dieu à l’âge de 80 ans.

Ses obsèques ont été célébrées le mercredi 9 mai à l’église de Milon-la-Chapelle.

 

 

À cette occasion, ce texte, écrit par Odile et que chacun d’entre nous aurait pu l’écrire, a été lu :

Chère Lucette,

J’aimerais encore te dire : “Bonjour Lulu”.

Et toi, en me voyant, tu dirais : “Ah, bonjour toi, comment qu’tu vas, j’m’ennuie beaucoup de toi !”. Et “comme on dit chez moi”. Et tu chanterais : “Quand le chat n’est pas là, toutes les souris dansent”.

Aujourd’hui, les souris comme les chats n’ont pas envie de danser.

Maintenant, il nous faut seulement nous souvenir : De ta gouaille, de ton humour. Qui d’autre que toi dans la Fondation a demandé pour ses 80 ans à aller au spectacle du Cabaret du Bout des Prés ?

Pourtant, des peines, tu en a eues. Tu as bien souvent pleuré ta famille que tu ne voyais pas.

Pardon si nous n’avons pas toujours compris tes coups de gueule. Pardon pour nos impatiences, nos limites…

Tu as accepté ta maladie sans révolte, avec courage.

Jusqu’au bout, malgré la lassitude, tu nous as accueillis avec le sourire lorsque nous venions te voir. Sans te plaindre, lorsque tu souffrais, mais en nous faisant comprendre qu’il était temps “que nous y allions”.
Jusqu’au bout, tu n’as pas perdu une occasion de rire et de plaisanter.
Jusqu’au bout, tu as gardé ton chapelet serré dans la main.
Quelques jours avant de partir, tu disais à Soeur Pascal-Emmanuel : “Charles m’attend”. De qui parlais-tu ? Du général ? Toi qui demandais à aller à Colombey-les-Deux-Églises ?

Nous, aujourd’hui, nous nous ennuyons déjà de toi, même si nous croyons comme toi que là où tu vas, c’est vers la lumière et l’amour.

PS : De là-haut, n’hésite pas à nous envoyer des petits clins Dieu.

2018-05-16T09:31:23+00:00 mercredi 16 mai 2018|Actualité du foyer de vie de Vertcoeur|