Faire un don
Faire un don
Projet 27 Juil 2020

Historique du Foyer Saint-Louis

Par Bertrand Wemaere

Le projet du foyer Saint-Louis de Versailles est né en 1991 sous l’impulsion de Bertrand Wemaere, père de Félicien, jeune adulte handicapé mental.

 

Le fondateur a voulu dès le début rencontrer Jean Vanier qui lui a suggéré de fonder une association, l’Association Saint Louis Handicapés (ASLH) avec l’aide de personnes d’horizons divers : de l’ARCHE, de l’OCH, d’À Bras Ouverts, d’un Père de Saint Jean et surtout de L’évêque de Versailles de l’époque Monseigneur Jean Charles Thomas. Tous avaient en commun une expérience engagée auprès de personnes portant un handicap mental.

Source : Revue « Ombres et Lumière « , N°96, décembre 1991, page 36.

Le projet était de réaliser à Versailles un petit foyer de vie à caractère familial pour 18 hommes et femmes, implanté dans une communauté religieuse, leur permettant un épanouissement aussi bien humain que spirituel, avec comme cœur de projet l’Évangile de Saint Jean « l’aveugle né ».

 

Le fonctionnement serait pris en charge par l’État et le Département et serait accompagné par des salariés et des bénévoles partageant les mêmes valeurs. C’est autour de ces valeurs que les décideurs et élus, le maire de Versailles André Damien, le préfet des Yvelines Claude Erignac, le député Etienne Pinte et le président du Conseil Général Franck Borotra, sont intervenus dans sa réalisation et ont été associés à cette petite œuvre à caractère ecclésial accepté. Ce sont pour ces mêmes valeurs que les Sœurs Servantes du Sacré Cœur de Jésus du 109 avenue de Paris à Versailles ont répondu « OUI », en nous cédant un terrain magnifiquement situé, de 4600 m2 dans le cœur de Versailles.

 

Le projet a été présenté en 1991 à l’occasion du pèlerinage de Pâques à Lourdes de toutes les Communautés de Foi et Lumières du monde entier.

 

Chronologie

  • L’ASLH a été reconnue œuvre d’Assistance et de Bienfaisance par arrêté préfectoral le 28/12/1992.
  • Achat du terrain en 1995, puis de nombreuses visites de foyers en France et en Belgique avec certains administrateurs, professionnels du monde médico-social et l’architecte retenu, afin de bénéficier de l’expérience de structures existantes.
  • Dépôt du permis de construire en 1995 comprenant deux maisonnées avec au centre un patio pour les résidents et un bâtiment plus administratif avec à l’étage 4 chambres pour étudiants bénévoles.
  • Obtention du permis de construire en 1995.
  • Obtention de nombreux agréments et de dons un peu providentiels.
  • Ouverture du Foyer janvier 1997.
  • Pose de la première pierre de la chapelle par Monseigneur Eric Aumonier en 2002, avec un message fort : « Ici vous êtes au Coeur du diocèse « 

Cette petite chapelle a été entièrement réalisée avec des dons d’amis du foyer. L’architecte, le Maître verrier et les artisans ont simplement demandé l’indemnisation des fournitures, voulant ainsi en faire la réalisation d’une œuvre commune à tous les acteurs, à l’image des bâtisseurs de cathédrales.
Chapelle saint louis

Image de la construction de la chapelle

Source : Archive Association ASLH

 

Autre caractéristique essentielle et institutionnelle, la présence de nombreux bénévoles d’âge différents, scouts, étudiants, membres de la Conférence Saint Vincent de Paul, de l’ordre de Malte et des personnes de Versailles et de la région, ainsi que 4 étudiants hébergés sur place à l’étage dans des chambres indépendantes.

 

Dès l’origine, le bénévolat au Foyer Saint Louis était surtout destiné à créer une relation d’amitié avec les résidents, acteur essentiel pour aider à combler la méconnaissance qui existe toujours autour des personnes mentalement handicapées, à témoigner de la relation très simple et privilégiée des résidents avec le Seigneur. Ils sont aimés de lui et ont simplement besoin de donner et de recevoir de l’amour.

 

Pour remercier les 1100 donateurs et lever des fonds, organisation d’une grande soirée de gala le 31 janvier 1996 au théâtre Montansier de Versailles, sous le haut patronage de Monseigneur Jean Charles Thomas Evêque de Versailles, du ministre Franck Borotra, de Claude Erignac Prefet des Yvelines, Etienne Pinte Député Maire de Versailles et d’André Damien Membre de l’Institut, grand succès avec réception de plus de 500 donateurs devenant ambassadeurs de L’ASLH et de son foyer.

En 1997 à la demande de Marie Hélène Mathieu présidente et fondatrice de l’OCH, les parents de Félicien ont donné à Paris au Centre Chaillot-Galliera une Conférence Rencontre, présentant le cheminement de leur fils, jusqu’à la création du foyer Saint Louis devant tous les amis de l’OCH, avec le thème  » Emerveillé par leur Foi mystérieuse, j’agis ».

 

 

Christ en bois sculpté par le frère d’un résident lorsqu’il était novice à l’Abbaye de la Trappe de Soligny.

Source :  Archive Association ASLH

 

Les promoteurs et administrateurs ont toujours été préoccupés de faire perdurer l’esprit de cette petite œuvre d’Église partagée avec tous, en sachant bien que sa petite taille serait difficile à maintenir dans le temps. Avec un ami Etienne Vendroux, neveu d’Yvonne de Gaulle et à l’époque vice-président de la Fondation Anne de Gaulle, nous partagions les mêmes engagements, les mêmes valeurs, les mêmes soucis d’avenir et de développements. L’idée d’une fusion de nos deux établissements s’est peu à peu précisée, projet soutenu par les organismes de contrôle et encouragé par Monseigneur Eric Aumonier, Evêque de Versailles.

 

En 2011, signature de la fusion absorption de l’ASLH et donc du foyer Saint Louis par Anne de Laroullière, alors présidente de la Fondation crée par sa grand-mère Yvonne de Gaulle.

C’est maintenant Jean Vendroux qui entreprend à la tête de la Fondation Anne de Gaulle l’extension et la transformation du foyer Saint Louis. Pour un grand projet national concernant plusieurs types de prise en charge et d’accueil de personnes handicapées mentales.

Contact

Contacter la Fondation

Plus d’une centaine de collaborateurs de la Fondation Anne de Gaulle s’engagent au quotidien pour les personnes atteintes d’un handicap mental.

Contact

Afin de faciliter votre navigation et vous apporter le meilleur service possible, nous utilisons des cookies pour améliorer le site aux besoins des visiteurs, notamment selon la fréquentation, et pour enrichir le site de contenus multimédias.

En poursuivant votre navigation sur http://fondation-anne-de-gaulle.org/, vous acceptez le dépôt des cookies. Vous pouvez activer ou désactiver ces cookies dans Paramètres et obtenir plus d’informations dans nos Mentions légales.

Google reCaptcha

Le service Google reCAPTCHA nous permet de nous assurer que les personnes qui nous envoient des messages par l'intermédiaure des formulaires du site sont bien des humains. Ceci nous permet de lutter contre les spams et l'hameçonnage (phishing).

Google Analytics / Tag Manager

Le service Google Analytics nous permet de générer des statistiques concernant les visiteurs du site (nombre de visiteurs, pages vues, zone géographique de provenance, etc.). Les données que Google nous met à disposition sont anonymes.